Nous devons être préparés à travailler avec l’IA

Le transhumanisme et l’ubérisation seraient-ils les deux faces d’une même pièce ? Pour Luc Ferry, les liens entre ces deux mouvements, même s’ils n’apparaissent pas immédiatement, sont étroits. Avancées technologiques, bouleversements économiques, impacts sur l’emploi… Autant de conséquences sur la société que l’ancien ministre explore dans son dernier ouvrage et qu’il a exposées, le 3 octobre 2017, à l’occasion de la Matinale Right Management.

“Augmenter” l’intelligence humaine, la productivité et même la longévité de l’être humain grâce aux biotechnologies, c’est la promesse du transhumanisme, un courant qui intervient à l’ère de l’ubérisation de tous les secteurs économiques.

Si, comme l’indique Jean Giboudeaux, Directeur Général de Right Management, nous faisons face à une “opportunité inédite de démultiplier les forces”, des questions cruciales se posent à nous. de quelles manières la convergence du transhumanisme et de l’économie dite “collaborative” peut-elle transformer notre monde ? Comment concilier high-tech et humain ? Comment s’y préparer et en tirer le meilleur ?

Une nouvelle donne faite de convergence

Après la troisième révolution industrielle, impulsée par les progrès des Nouvelles technologies de l’information et de la communication (NTIC) et l’intention du Web, le monde se trouverait-il aux prémisses d’une Quatrième révolution industrielle ? Plusieurs mouvements simultanés semblent en mesure d’induire une dynamique de changement :

Des impacts incertains sur la société et l’emploi…

… qu’il faut anticiper et encadrer

 

Accéder à l’article complet : “Nous devons être préparés à travailler avec l’IA”